Vous trouverez chez nous la solution adaptée à une foule de problèmes.
Prenez Rendez-vous 450-667-3333

Prenez Rendez-vous
450-668-3333

Soins dentaires André Gascon

Blogue

Prenez connaissance de nos articles informatifs, préparés par les professionnels passionnés de notre centre dentaire de Laval. Vous y trouverez des conseils et informations variés portant sur la santé buccodentaire et sur les différents services offerts en clinique. Aux Soins dentaires André Gascon, nous croyons que c’est là un bon moyen de vous aider à prendre soin adéquatement de votre bouche et de vos dents, de même qu’à faire des choix judicieux en ce qui concerne vos soins dentaires !

Tracé black
Femme avec un dispositif à sédation consciente

L’anesthésie et la sédation en dentisterie

De nombreuses interventions dentaires sont susceptibles d’entraîner de la sensibilité, voire de la douleur. Pour contrôler ces effets et pouvoir réaliser les procédures nécessaires au maintien de la santé buccodentaire des patients, les dentistes utilisent l’anesthésie. À cet outil qui rend les soins sensibles supportables, s’en ajoute un autre : la sédation. Dans cet article rédigé par le personnel des Soins Dentaires André Gascon à Laval, vous en apprendrez davantage sur l’anesthésie et la sédation en dentisterie. Ces solutions facilitent les traitements dentaires et aident à contrôler la peur du dentiste.

La peur du dentiste : normale, mais contrôlable

Comme on l’a déjà expliqué, la peur du dentiste est une émotion courante qui se manifeste chez les enfants comme chez les adultes.

  • La peur chez les enfants : elle est très fréquente, puisque cette émotion est souvent associée à l’inconnu et que les tout-petits n’ont pas — ou peu — d’expérience du dentiste. Les craintes s’amenuisent généralement avec le temps, mais elles persistent parfois. Il est possible de les amoindrir en préparant bien les visites de votre progéniture.
  • La peur chez les adultes : certaines personnes n’arrivent pas à dépasser leurs appréhensions face à la douleur potentielle ou aux résultats des examens. Elles souffrent d’une dentophobie telle qu’elles évitent les rendez-vous dentaires, ce qui peut avoir de graves conséquences.

L’anesthésie, parfois essentielle

Au-delà de la peur du dentiste, d’autres facteurs expliquent l’utilisation de l’anesthésie et de la sédation. La nature même de certaines interventions et celle des tissus traités demandent bien souvent une anesthésie, soit une procédure visant à bloquer les terminaisons nerveuses et d’empêcher la transmission de signaux de douleurs. On pense ici aux extractions, aux chirurgies des gencives, à la pose d’implants, aux obturations et aux greffes.

La sédation : un outil supplémentaire

Que ce soit par inhalation de protoxyde d’azote ou par injection intraveineuse d’analgésiques et d’anxiolytiques, elle met le patient dans un état de relaxation plus ou moins profond. Cela permet d’apaiser les tensions et de rendre plus tolérables les différentes phases d’une intervention chirurgicale. La sédation ne remplace cependant pas l’anesthésie locale qui s’impose toujours dans certains cas. C’est plutôt une technique supplémentaire pour assurer le confort des patients, petits et grands. Elle permet de calmer les enfants turbulents ou anxieux ou d’aider les personnes à surmonter leur phobie dentaire.

Les types de sédation proposés à votre clinique de Laval

  • La sédation au protoxyde d’azote : le protoxyde d’azote, aussi appelé gaz hilarant, est mélangé à de l’oxygène et administré par le nez. C’est ce qui lui vaut le surnom de « nez de clown » qu’on utilise parfois avec les enfants. Ceux-ci sont les principaux bénéficiaires de cette sédation douce. Notons que l’effet est immédiat et qu’on peut contrôler le dosage du protoxyde d’azote en temps réel. Cette sédation peut donc être utilisée sans crainte sur les enfants et les personnes handicapées.
  • La sédation intraveineuse : ce type de sédation plus intense plonge le patient dans un état de somnolence. Dans ce cas, le patient n’est que peu ou pas conscient du traitement qui lui est administré. Elle n’arrête cependant pas complètement la douleur, une anesthésie locale demeurant nécessaire. Cette pratique, réglementée par l’Ordre des dentistes du Québec, est réalisée par voie intraveineuse sous la supervision d’un dentiste spécialement formé. Elle est surtout utilisée pour calmer les inquiétudes des patients lors d’opérations plus longues ou plus compliquées ou quand ils sont très nerveux.

 

Votre dentiste des Soins Dentaires André Gascon possède les compétences pour administrer ces deux types de sédation. Il pourra vous les offrir afin d’améliorer votre confort et la qualité des interventions. N’hésitez donc pas à les demander, surtout si vous ou votre enfant êtes nerveux à l’idée d’un traitement dentaire. Nous veillerons à ce que tout se passe bien !